rouet

Filer à l’anglaise

DSC08602

 

Tricoter, c’est une chose.

 

Renouer avec le passe-temps de nos mamies, offrir des cadeaux maison, tout ça nous paraît maintenant fort normal, et les blagounettes de vos amis devant vos projets tricots se font devant plus en plus rares !

 

Mais filer ? Faire sa propre laine ? Non, là nous sommes d’accord, c’est être un peu taré.

 

Et pourtant… Pourtant ça faisait quelques temps que l’idée faisait son bout de chemin dans ma tête, d’autant que j’ai pu voir sur le Net d’autres tricoteuses d’adonner à cette étrange pratique (voir en bas de l’article pour un peu de lecture).

 

Une session chez Fibreworks plus tard, je repartais avec un fuseau et des rubans pour m’entraîner. Hé bien je suis catégorique : le filage, une fois qu’on commence à prendre le coup de main, c’est plutôt addictif.

 

Je pense déjà rouet, c’est vous dire (je ne suis pourtant pas du genre à hâter une histoire d’amour) !

 

Mais puisque des images parleront plus que des mots, voilà quelques photos de mon tout premier essai, réalisé à partir d’un panaché de toisons brutes et variées.

Je vous l’accorde, l’effet est plutôt Larzac-style

 

DSC08599

Quel bel échantillon de pull "Le père Noël est une ordure"

Quel bel échantillon de pull « Le père Noël est une ordure »

 

Mais petit à petit, le forgeron qui forge tout ça :

 

 

Echevette réalisée à partir d'un ruban de mérinos peigné

Echevette réalisée à partir d’un ruban de mérinos peigné

 

Echantillon tricoté gros à partir d'un petit filage de Wensleydale, une laine de mouton aux propriétés très proches de l'angora (longues fibres brillantes et douces)

Echantillon tricoté gros à partir d’un petit filage de Wensleydale, une laine de mouton aux propriétés très proches de l’angora (longues fibres brillantes et douces)

Bon alors en revanche, gros problème : filer sa laine, c’est aussi augmenter son stock (oups !).

Le bon point (ouf), c’est que comme je pratique le feutrage  l’aiguille, les fournitures de laine sont double-emploi !

 

 

REFERENCES ET LECTURES

Shopping

Vous vous en doutez peut-être, mais le filage est (encore !) un marché de niche, qui n’a pas vraiment sa place dans les boutiques en dur, même à Paris.

Direction l’Internet fantastique pour s’équiper. Les deux sites de référence en France sont Alysse-Créations et la boutique Tricotin (qui héberge également un sous-forum sur le filage). Pour acheter fibres, rouets, fuseaux, teintures, cardes etc.

Pour des beaux fuseaux, mon tuyau c’est Etsy (où on trouve aussi de belles fibres), vous en trouverez de magnifiques fait main sur simple recherche.

Et puis ebay relaie aussi quelques articles liés au filage, y compris des rouets d’occasion.

 

Les blogueuses et le filage

Tricote-moi un mouton, pour voir un beau châle du filage au tricotage

Still Vauriens, qui vous parle du filage d’une fibre originale, les poils de son chien des Pyrénées

Claire des Bruyères, un blog très complet sur les arts de la laine !

 

Ca vous intéresse le filage ou vous considérez que vous avez bien assez à faire avec vos projets tricot/crochet ?

Publicités