Twister la robe à mémé

avantapres

 

Quand j’ai vu cette robe (à gauche) dans une de mes friperies préférées à Oxford (Reign Wear pour ne pas la citer), je n’ai pas su résister.

 

Et puis, le coup de tête passé, j’ai enfin aperçu la longueur incertaine, la ceinture blanche en plastique toute fine et pas pratique, et surtout, surtout, le haut type petite chemise de pensionnaire, avec combo col claudine et manches longues.

 

Restait que l’étoffe me plaisait bien, que c’était une plissée-soleil (que les magazines de mode ont eu le génie de remettre à la mode il y a quoi, deux ans ?) et qu’elle avais des pois !! Alors j’ai lancé une menue opération de sauvetage pour redonner un coup de jeune à cette robe.

 

Le problème, c’est que moi et à la couture… C’est pas la cata, mais c’est pas l’amour fou non plus, la preuve avec ce petit mème que j’ai concocté il y a quelques jours :

 

 

 

 

sewing

 

Pour faire vite, n’ayant pas sous la main les petites souris de Cendrillon, j’ai dû compter sur ma fidèle Jacqueline, une Janome Green qui fait très bien son boulot, quoique pas mal au chômage technique depuis que je suis en Angleterre.

 

Après quelques sueurs froides, j’ai considérablement raccourci la robe pour une longueur genou, raboté les manches pour leur rajouter un biais rouge et les froncer (trèèès) légèrement et surtout, surtout, j’ai viré la ceinture affreuse, fait des passants plus gros à partir des chutes de tissu et j’ai cousu une ceinture rouge à partir d’une cotonnade Eurodif (le malheur des Parisiens que de ne parfois seulement pas connaître le mot Eurodif !).

 

Le résultat est loin d’être nickel, mais au moins ma robe est bien plus portable et, joie, assortie à mes Chie Mihara rouges improbables, comme tout droit sorties d’un Almodovar –  décrochées à la baïonette lors d’une enchère ebay.

 

Alors que demander de plus ? Une photo portée ? Alors, attention, ce qui va suivre a une très haute teneur en sexisme désuet, âmes modernes s’abstenir :

 

DSC08468

Comme dirait Eric Zemmour « C’est pas ma faute, c’est la robe ».

Publicités

13 commentaires

  1. C’est fou d’arriver à voir le potentiel d’un vêtement comme ça 😀 c’est très joli ce que tu en as fait. C’est bien que tu aies changé la couleur car ça faisait un peu infirmière gardienne de prison du début du 20e siècle sinon. Et tes chaussures sont canons !

    1. Héhé merci ! Je n’ai pas changé la couleur de la robe, qui est entre beige et cannelle, c’est une différence de lumière sur les photos 😀

      1. T’es sérieuse ? :O elle a l’air blanc/gris sur les premières photos xD d’où ma remarque, mais si ça penche vers le canelle c’est ça qui donne le côté chaleureux alors ^^

  2. J’aurais aussi juré que tu l’avais teinte ! Mais chouette transformation 🙂 J’adore le même ! (et la mémé aussi)

    1. Héhé non, je ne l’ai pas teinte, mais le tissu a vraiment un rendu différent selon la lumière 😉

Laissez un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s