A bit of social knitting – Tricoter à Oxford#1

La jolie ville universitaire qui m’a gentiment accueillie pour cette année a le bon goût d’être très active côté tricot : pas moins de quatre groupes (« tricothés ») dans la cité harrypotteresque. Comble du raffinement, les serial crocheteurs sont cordialement admis (les adeptes du point de croix, eux, se retrouvent embarqués dans des méandres administratifs que je préfère taire).

Mon lieu de débauche hebdomadaire est la boutique Fibreworks, tenue par l’adorable et talentueuse Natasha (Tash). Tous les mardis soirs, le thé coule à flots et les petits biscuits sont de la partie, agrémentant joliment les discussions de tout et de rien et les ébahissements ponctuels sur les projets en-cours ou achevés. Torsades, aiguilles doubles-pointes, tricot dentelle ou gigachunky, la diversité de ce qui se trouve sur les aiguilles est à l’image des participants, étudiants, lycéens, retraités et actifs, jeune maman ou grand-mère en pleine layette. Les effectifs sont parfois complétés d’éléments masculins, plutôt doués lorsqu’il s’agit de tricoter des peluches ou des accessoires pour leurs copines !

Le reste en images :

La boutique

La boutique

DSC07947

Notez les « tea cosy », très en vogue ici (je planche sur un prototype pour cafetière)

DSC07950

Prochaine étape, le tricot avec tringles de rideaux

DSC07946

Commande réalisée par Tash : Pennywise ou Ca

DSC07954

cactus

A suivre, un projet juste fini, et idéal aussi bien pour les débutantes que pour  tricoter en blablas, justement.

Publicités

Laissez un petit mot !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s